• Née de ton imagination,
    Quelle noble appellation
    Pour ma modeste maison !

    Loin de Versailles et de Marie-Antoinette,
    Petite Princesse Mélanie a fait la cueillette
    De poires, de framboises et de noisettes …

    Puisque tu souhaitais en faire de la gelée,
    Nous avons décapité les roses sans hésiter.
    C’était le prix à payer pour t’enchanter …

    Tu vois, j’attends demain avec impatience,
    Ton Petit Trianon souffre de ton absence,
    J’ai faim de tes rires et de ta pétulance …

    Viens te régaler des bonheurs à profusion,
    Les découvrir, les pratiquer sans modération,
    Et, entre deux plaisirs, nous ferons des révisions …

    Plume, Août 2011 .

    Partager via Gmail

    10 commentaires
  • Confiez-moi les clés de votre imaginaire,
    Ouvrez-moi la porte de votre univers,
    Accordez-moi une place dans vos jeux,
    Dessinez-moi un arbre magique et vigoureux .

    Je sais me régaler de vos éclats de rire,
    De votre impatience et de vos soupirs .
    Je sais m’émerveiller de vos mots écorchés,
    De votre pétulance et de votre naïveté .

    Ayez confiance, ne lâchez pas ma main .
    Pour vous, j’écrirai de beaux lendemains,
    Lumineux, généreux, savoureux et acidulés .
    Je comblerai vos cœurs de souvenirs colorés .

    Partager via Gmail

    12 commentaires
  • Point d’orgue de la fête,
    Ils ont pris la poudre d’escampette,
    Au gré des vents dominants,
    Sous le regard ébloui des enfants .

    Oiseaux migrateurs aux multiples couleurs,
    Pigeons voyageurs aux belles rondeurs .
    Le ciel d’azur s’est animé
    De ces trésors envolés .

    Messages écrits ou dessinés avec amour,
    Risquant de s’égarer chaque jour,
    Serez-vous dénichés par d’heureux inconnus ?
    Répondront-ils par quelques mots émus ?

    Acteurs de cet au revoir spectaculaire
    A l’aventure d’une année scolaire,
    Les enfants sont entrés dans la danse
    De leurs rêves de vacances .

    DSC_5529.JPG

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  • Prolongeant l’œuvre de votre Père,
    Sur le chemin de vos enfants,
    Vous vous êtes posés en repères,
    Pour leur mouvement en avant .

    L’éveil mutuel de la parole et des sens
    A mis en confiance les cœurs et les corps .
    Les accents toniques et les belles cadences
    Ont rythmé l’harmonie de vos accords .

    Ces liens d’une indicible tendresse,
    Qui pourrait les nier ?
    Ce rôle d’une infinie délicatesse,
    Qui oserait le dénoncer ?

    Jamais vous ne serez écartés
    De ceux que vous avez conçus .
    Le fabuleux paternage assumé,
    Fait de vous un Papa reconnu .

    Dans le cœur des enfants,
    Résonne au diapason le vôtre .
    Ce jour de fête émouvant,
    Sera éternellement le nôtre .

    Partager via Gmail

    6 commentaires
  • Accourez Petits Loups !
    Avec vos fleurs, vos petits cailloux…
    J’aime tant
    Vos rires sonores, vos gros bisous…
    Vos mots tendres tellement enjôleurs…
    Vos merveilleux dessins pleins de fraîcheur…
    Vos comptines et vos poèmes accroche-cœur…
    Trois mamans,
    Réunies par le partage d’un infini bonheur !
    Nos enfants,
    Magiciens de l’irremplaçable instant de douceur !

    Et si je ne vous vois pas,
    Le calendrier attendra !
    Mon cœur rempli d’amour
    Supportera la diète quelques jours …
    Au-delà des étoiles,
    Ou sur la toile,
    Les pensées pipelettes
    Ecriront la fête.

    Partager via Gmail

    6 commentaires