• DU TAC AU TAC (24)

     

    *le livre d’or du tac au tac, toujours …

    Je ne sais pas si c'est géant, mais c'est très sympa en tout cas. Annick

    Ici, il y a ce quelque chose de touchant qui traverse les frontières, les barrières, les bannières. Ici c'est le paradis sur terre!
    Hélène*

    En lisant toutes ces lignes, j'ai l'impression de parcourir le globe avec toutes ses différences qui arrivent au même point de rencontre. Erato

    C'est une magnifique partition, un rêve d'écriture qui prend corps, intimement, sur le parchemin de nos caresses d'âmes.
    Je me régale à chaque lecture, l'émotion me parcourt et m'étreint...Cendrine

    Si tôt ce matin et je plonge dans ce courant de beauté et de douceur, des mots qui caressent le coeur. Suzâme.

    Je m'émerveille tjrs de ces jolis mots écrits par les uns & les autres... Quelle poésie "musicale"... j'ai bien l'impression d'entendre des notes cristallines...Nini

    Cela représente un joli recueil .
    Les novices en poésie risquent très vite d'être entraînés par le moteur. Merci  de nous donner l'occasion de nous exprimer sur ton blog si accueillant ! Siloé

    Quelle superbe récolte. Jackie

     

    *Encore Garabit …

    O sur l'eau ... miroir dis moi que je suis le plus beau...Josette

    Doigts de si petits hommes
    Qui ont tissé le fer, entrelacé l'azur et les veines d'acier
    Insufflé leur hardiesse aux courbes nues de la lumière... Cendrine

    Ces entrelacs d'acier sont superbes.

    Pyrausta

     

    De la dentelle et de la grâce se miroitant dans l'eau, magnifique ! Mansfield

    Féérie de la nature qui provoque l'extase ! Joëlle

     

     

    *Cordes sur Ciel

    de Ruynes à Cordes
    nous avançons dare-dare
    la bruine se lève 

    Eliane

    le matin, un regard
    le soleil brille
    coeur joyeux

    Flipperine

    Brume du matin
    promesse d'un ciel clair
    l'été s'échappe...
    Cocci

    Les brumes lactées
    Un songe à peine éveillé

    Au petit matin

    Martine/Eglantine

    Encore ébouriffée par la nuit
    la citadelle se laisse caresser
    par l'astre solaire ombré d'ouate.

    Evajoe

    Tes mots drapent divinement cette photo féérique. Tout est superbe. Erato

     

     

    Citadelle aux yeux clos
    Eveille tes ombres de dentelle
    Le dieu soleil a tissé son berceau...
    Cendrine

    Et durant ces siècles oubliés
    a surgi le soleil pour la prière
    des Cathares aux Chevaliers
    partant pour les Croisades !
    Tu as magnifiquement réveillé les remparts par l'astre sortant de son bain de brume . . .
    Marie-Capucine

    Un jour,
    j'ai voulu me pendre à Cordes.
    Il m'avait dit :

    Pas de souci, je peux vous aider,
    je connais toutes les ficelles. 

    ***

    Et puis j'ai réfléchi,
    et
    on a fini par s'attacher...
    Loop 

    faut pas se louper ! Eliane


    *Et vos papotages que j’adore …

    Alors voilà ce fameux Cordes sur ciel dont vous êtes plusieurs à m'avoir parlé? Ton superbe lever donne envie d'aller le découvrir. Martine

    C'est une ville magnifique, et tout près du ciel en effet. Carole

    Parait-il un haut lieu cathare. Il faudrait que j'y fasse un tour. L'aube y est splendide. Esclarmonde

    Images semblant imaginaires et pourtant bien réelles ! Monelle

    Flagrance d'une poésie qui pénètre les coeurs et les paysges. Suzâme

    Un lever de jour, comme lever de rideau, et tout peut commencer... encore! Hélène*

    Le soleil même de plus en plus lointain, voir perdu dans les brumes réchauffe les coeurs au matin. Roger

    La citadelle n'a pas assez d'ailes pour rejoindre les cieux ! Joëlle

    Et cette petite maison qui fait bande à part, il y aura tjs des esprits indépendants. Jill




     





    « LA LIBELLULE ROUGE »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :