• DU TAC AU TAC (23)

     

    *ET TOUJOURS LE LIVRE D’OR DU TAC AU TAC

    Merci pour le Tac au Tac ! Marine

    Je prends un bain d'automne chez toi et je n'ai pas froid. Suzâme

    La place est verte comme un tapis de menthe, le thé est servi sur une nappe d'échanges. Hélène*

    J'ai pris mon temps pour feuilleter chaque billet, une telle diversité est enrichissante. Merci à tous pour ces élans poétiques et à toi, pour nous rassembler. Erato

    Je pense que l'automne, avec ses soirées froides…BRR !!
    Passera plus rapidement avec ces jolies phrases que j'ai lues. Aimée

    Un grimoire de sensations, de couleurs et de rêves dont les pages rayonnent au frisson de ta plume...
    Cette ronde m'enchante et m'enivre, elle a le parfum écarlate du vent qui tourbillonne et le goût des mûres gorgées d'or solaire... Cendrine



    Le tac-au-tac s'étoffe ?
    Ah ! l’étoffe ....

    Etoffes 
    Elle portait une chemise de soie lavée
    Et un jean’s délavé, délavé.
    Toi, tu n’avais pas l’étoffe d’un héros
    Mais tu avais fière allure dans ton costume Ungaro
    En pure laine vierge, vierge.
    Etoffes, soft
    Sentiments rebrodés sur la trame d’un amour usé
    Etoffes, soft
    On sauve la face, mais nos cœurs sont déchirés.
    Elle sait à l’occasion porter des jupes de cuir
    Et des bas qui crissent, qui crissent.
    Tu n’as pas fait dans la dentelle
    Quand tu m’as annoncé l’existence du top model
    En pure laine vierge, vierge.
    Etoffes, soft

    Tes défilés n’ont rien d’une collection haute couture
    Etoffes, soft
    Je pardonne car jamais tes aventures ne durent.
    Tes trahisons c’est quand même du cousu main.

    Tu t’arranges pour être attendu jusqu’au matin, au matin.
    Je sais bien que c’est bête à faire peur.
    J’ai si peur.
    Etoffes, soft
    Un voile cache les accrocs et les coups
    Etoffes, soft
    La seule corde qu’elle t’ait mise au cou

    C’est une cravate de bien mauvais goût.

    eMmA

     

    * COUCHER DE SOLEIL



    Le soleil couchant
    Qui est notre aimant
    Attire notre regard
    Sur la magie du soir.
    Philippe

    Dentelles des branchages
    sur fond de feu et de sang.

    Armide+Pistol

    Magnifique ce coucher du soleil qui petit à petit s'enfonce dans ces brumes lactées avant de disparaitre. Martine/Eglantine

    Quand le soleil embrase le ciel et se laisse fondre sur la nature comme du caramel, un très beau spectacle dont tu as saisi toute l'émotion. Mansfield

    *GARABIT, les poètes exposent

    ... " Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément. "  Boileau par Erato

    l'imposant viaduc
    met son tablier de dentelle
    sous le ciel d'automne 
    Eliane

    Une culbute voluptueuse
    Une gorge affriolante
    La Truyère dans tous ses états...
    Loop

    En jouant au cerceau dans l'eau
    Le viaduc resplendit en son miroir
    Quelle belle œuvre d'art
    Se mariant  avec les éléments
    Aux ingénieurs mille compliments !
    Annick


     

    Avoir son double et ne former plus qu'un Martine /Eglantine

    Un pont matière, un pont d'eau, le reflet fait le pont entre les deux mondes. Hélène*

     

     

    **En direct de Garabit, papotages de Joëlle, Jill, Nina, Manou, Flipperine, Monelle, Marie-Capucine, Marine et Jackie !!!

    -Un géant d'une rare finesse, d'une rare élégance. Génie de l'homme aimant à se relier aux autres. Joëlle

    -Comme un air de Tour Eiffel. Jill

    -Je ne connaissais pas ce pont. On pense tout de suite à Effel en l'admirant. Martine

    -Eiffel, toujours lui. Maître incontesté du genre. Nina

    -On dirait ce manège grandissime que l'on trouve  à Paris et à Londres, cette grande roue sur laquelle je n'oserais jamais monter, c'est impressionnant.  Un sacré Mr cet Eiffel !  Manou

    -ceux qui l'ont construit ne devaient pas avoir le vertige
    une gigantesque œuvre. Flipperine

    -Un ouvrage magnifique en effet et très harmonieux. Monelle

    -Un mécano géant, un cercle parfait quand se mire (le) géant !!!
    Quel effet cet Eiffel tout de même et ses acolytes fer...rus !!!

    -J'aime ces ouvrages.


    Ils m'impressionnent pour leur beauté, le génie de l'être humain capable de produire ce défi à l'apesanteur.
    Impression de force puissante et de légèreté de plume... eMmA

    Marie-Capucine
    -Oui, nous le connaissons, il est très beau ! Marine
    -J'ai beaucoup de plaisir à le revoir. Jackie

    -Une merveille auvergnate que je connais bien mais je ne me lasse pas de le voir. Esclarmonde.

     

    « LE VIADUC DE GARABITLA LIBELLULE ROUGE »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    2
    Jeudi 4 Octobre 2012 à 14:20

    Prends soin de toi Manou, il faut toujours réguler le temps passé sur le clavier ...

    Gros bisous, à bientôt, Plume .

    1
    Jeudi 4 Octobre 2012 à 13:57

    Bonjour chère Plume ! Grand beau temps mais ma tendinite me fait atrocement souffrir, je ne peux rester sur l'ordinateur alors qu'il y a 31 news dans ma boîte... je vais devoir me reposer 2h avant de pouvoir passer chez 3 ou 4 blogs et me réarrêter ... c'est la maladie de beaucoup je vois çà à D et à G  ... alors je te laisse je viens de prendre un Dafalgan et me frictionner l'épaule ...c'est bien ennuyeux ! je te fais de gros bisous! ce soir je dois donner un petit coup de pouce à une aminaute pour son blog !...  Je vais m'allonger et bouquiner ! 



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :