•  

    Pour vous, mes voeux les plus chaleureux ! 

     

     

     

    Plume 

     

    Partager via Gmail

    10 commentaires
  •  

          Passerelle entre une vie active trépidante, passionnante, et celle d’une  retraitée avide d’accomplir ce que les années professionnelles ne m’avaient pas donné le loisir de faire, l’écriture a comblé chacune de mes pauses. Tous mes écrits se sont entassés dans un carton. J’écrivais pour mon plaisir, sans désir de les partager ni même de les relire.

          Après bien des hésitations, j’ai enfin accepté de tenter l’aventure informatique. L’amie qui s’était proposé de m’initier connaissant mon penchant pour l’écriture m’a aussitôt suggéré de créer un blog. Cet univers dont je n’avais pas connaissance m’a rapidement captivée. La suite, vous la connaissez, nos rencontres, nos partages, nos échanges, nos complicités … et cette passion devenue dévorante, peut-être trop ? Sans doute trop !

          « Un parfum de lilas blanc » a été nourri de mes souvenirs, de mes blessures, de mes doutes, de mes aspirations, de mes émotions, de mes enthousiasmes. Les encouragements que vous m’avez toujours prodigués généreusement, en privé ou en commentaires, ont  largement contribué à alimenter l’élan qui m’animait.

          Depuis un an, quelques problèmes  physiques et moraux ayant entamé mon énergie, j’ai dû hiérarchiser mes priorités, abandonner mon blog. J’ai alors choisi de renouer avec la vie associative de mon village et d’intégrer l’équipe des bibliothécaires pour une série d’interventions destinées aux enfants de l’école  maternelle. Parallèlement, j’ai privilégié la qualité du  temps partagé avec mes petits-enfants qui me l’ont rendu au centuple !

          Cependant, vous me manquiez terriblement. Mais je n’avais plus le goût ni le courage de me remettre au clavier, ni même celui d’aller à votre rencontre. J’ai  fui mon bureau, je me suis vouée à mon jardin, j’ai bousculé l’aménagement de ma maison, sans doute pour mieux renaître dans un nouvel univers allégé du poids du passé.

          Le temps du parfum de lilas blanc est aujourd’hui révolu, j’ouvre la toute première page d’un nouvel espace dont je ne sais pas encore ce qu’il offrira à votre regard … Ici et maintenant, le temps présent vécu intensément, vraisemblablement …

          Pour saluer l’année 2015, une petite carte de vœux illustrera la première page de ce nouveau chapitre !

          Bien affectueusement,

          Plume

     

     

    Partager via Gmail

    8 commentaires
  •   

     

     

    Joyeux Noël !

     

    A toutes et tous, je viens souhaiter de belles fêtes de Noël !

    Que vos partages soient doux 

    vos échanges chaleureux

    et que cette fin d'année vous comble de joies  et de bonheur !

    Très affectueusement,

    Plume.

     

     

    Partager via Gmail

    11 commentaires