• Pour le coucou du haïku de Marie-Alice

     

     

     

    le vent de novembre

    attise l’incendie de fleurs

    -flammes du souvenir

     

     

     

     

     

     

    les pensées s’écrivent

    à l’encre des chrysanthèmes

    -tendresse éternelle

     

     

     

     

     

    une rose blanche

    dans le cœur d’un chrysanthème

    -hommage anonyme

     

    Plume

     

    Partager via Gmail

    20 commentaires